Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) > Centre d’études des politiques étrangères et de sécurité (CEPES) > Les enjeux de liberté et de sécurité depuis le 11 septembre 2001

Les enjeux de liberté et de sécurité depuis le 11 septembre 2001

Local A-1715, Pavillon Hubert-Aquin,

Conférencier : Didier Bigo, Chercheur au Centre d’études et de recherches internationales de l’IEP de Paris et directeur de la revue Cultures et conflits.

Président de séance : Alex Macleod, directeur du CEPES et professeur au Département de science politique, UQAM

M. Alex Macleod et M. Didier Bigo (JPEG - 24.4 ko)
M. Alex Macleod et M. Didier Bigo (JPEG - 29.8 ko)

Le professeur Didier Bigo a présenté les résultats d’un projet de recherche nommé Challenge qui regroupe 23 universités européennes et réunit plus de 40 chercheurs-res. L’objectif de ce projet est d’analyser, sous un angle critique, le lien entre les notions de liberté et de sécurité au sein de l’Union européenne. L’étude du groupe Challenge constate un déséquilibre entre liberté et sécurité. Fréquemment, la liberté est délaissée au profit de la sécurité et de la mise en place des mesures sécuritaires. Par contre, Bigo met en doute la prémisse selon laquelle les attentats terroristes du 11 septembre 2001 ont « modifié les conditions structurelles dans lesquelles nous vivons. » Ces attentats marquent plutôt l’exacerbation de l’exceptionnalisme et non pas son fondement.

À ce sujet, une question centrale guide les travaux de l’équipe : « À partir de quel moment, et qui déclare le moment d’exception et la dérogation aux règles de droit ? » (L’État, les dirigeants politiques, les juges...). Les attentats terroristes renforcent l’exceptionnalisme et entraînent de nombreuses décisions et actions limitant la liberté. Dans ce contexte, il ne s’agit plus de réprimer le terrorisme, mais plutôt de prévenir les prochains actes terroristes. « L’hypersécurisation » et les mécanismes qu’elle suppose deviennent monnaie courante dans la société européenne.

Pour en savoir plus consulter le site Internet du projet Challenge : www.libertysecurity.org


De 12h30 à 14h

Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal