Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire des Amériques (ODA) > Les Amériques du 8 au 14 mars 1998

Les Amériques du 8 au 14 mars 1998

14 mars 1998

ZLEA : Déclaration de San José

Les grandes lignes de la déclaration de San José, qui sera officiellement annoncée au cours des prochains jours par les ministres du commerce des 34 pays participant au processus de la ZLEA, ont été dévoilées lors d’une entrevue par Miguel Rodriguez Mendoza, directeur de l’unité du commerce de l’OEA. Selon ce dernier cette déclaration, qui formera la base pour le lancement officiel des négociations de la ZLEA lors du Sommet de Santiago le mois prochain, contiendra les quatre principes de négociations suivant :
Premièrement toutes les nations de l’Hémisphère occidental (sauf Cuba) participeront et travailleront sur une base consensuelle.
Deuxièmement les négociations doivent être "conformes avec l’OMC", tous les tarifs à l’importation et à l’exportation dans tous les secteurs devant donc être éliminés dans une période ne dépassant pas dix ans à partir de l’entrée en vigueur de l’accord.

Troisièmement les pays pourront participer soit individuellement ou en tant que groupes. Les pays d’Amérique centrale, du Caricom, de la Communauté andine et du MERCOSUR devraient tous participer en tant que blocs. Les pays de l’ALENA de même que le Panama et la République Dominicaine participeront à titre individuel.

Finalement les négociations doivent être considérées comme un tout, aucun accord sur un élément particulier devant avoir lieu avant la conclusion d’un accord final sur l’ensemble des négociations.

(Suite dans le document joint)


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)