Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire des Amériques (ODA) > Les Amériques du 22 mars au 4 avril 1998

Les Amériques du 22 mars au 4 avril 1998

4 avril 1998

ZLEA

Dans une entrevue à Sucesos le ministre des affaires étrangères de l’Uruguay, Didier Opertti, donne son analyse des résultats de la réunion de San José à laquelle il a participé. Selon ce dernier il faut souligner qu’en plus des gains important obtenu par le MERCOSUR lors de cette réunion, soit ceux mentionnés lors de notre dernière chronique concernant la création d’un groupe sur l’agriculture et la présence d’un pays du MERCOSUR à la direction du début à la fin du processus, la co-présidence par l’Uruguay et le Paraguay du groupe sur le règlement de différends et la présidence par l’Argentine du groupe sur l’agriculture, deux domaines d’importance cruciale pour le bloc, seront aussi à l’avantage du MERCOSUR. De plus il confirme qu’aucune décision n’a été prise quant au lieu permanent, après 2005, du secrétariat de la ZLEA, ce qui minimise encore plus la concession du bloc quant au lieu du siège temporaire des négociations (qui sera successivement Miami, Panama et Mexico).

MERCOSUR

Le MERCOSUR signera dans les prochains jours des accords commerciaux avec la Communauté Andine (CA) et le Marché commun de l’Amérique centrale (MCAC). L’accord avec la CA visera l’établissement d’une zone de libre-échange entre les deux blocs pour l’an 2000 tandis que celui avec le MCAC portera sur la promotion du commerce et des investissements. (La Nación, 5/04/98)

(Suite dans le document joint)


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)