Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) > Première table ronde d’une série de six sur les ressources naturelles au XXI° (...)

Première table ronde d’une série de six sur les ressources naturelles au XXI° siècle : « Or et diamants - Des richesses pour qui ? »

Mardi 3 octobre 2006, à 19h
au SH-2800

Cette année, l’IEIM organise une série de six tables rondes sur l’exploitation des ressources naturelles et les conflits qu’elle engendre. Cette première table ronde cherche à dresser un portrait global de l’état de l’exploitation des ressources aurifères, pétrolifères et diamantifères à l’échelle de la planète. Ce type d’activités extractives peut avoir des impacts à plusieurs niveaux. Tout d’abord au niveau local, l’exploitation de ces matières premières peut impliquer des déplacements de populations et ainsi engendrer une violation des droits humains avec tous les impacts sociaux qui en découlent. Ces activités ont également des conséquences sur les écosystèmes puisque les modifications qui leurs sont apportées sont autant nuisibles pour la faune et la flore que pour les populations touchées et conduisent à des luttes pour le contrôle des ressources raréfiées. Au niveau national, la richesse collective qui devrait être engendrée par la présence de ces ressources se retrouve plus souvent qu’autrement concentrée entre les mains d’une minorité d’acteurs, souvent étrangers. Le non respect des droits économiques, sociaux et culturels de ces populations, la dégradation des écosystèmes et la fragilisation générale des États touchés conduisent inexorablement à une déstabilisation du système international et à une dégradation de la dignité humaine.

PRÉSIDENCE : Bruce Broomhall, professeur et directeur du centre d’études sur le droit international et la mondialisation, UQAM

CONFÉRENCIERS :

- Gisèle Belem, doctorante en science de l’environnement, chercheure à la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable et chercheure au GRAMA, UQAM

- Bonnie Campbell, professeure et titulaire de la Chaire C.-A. Poissant de recherche sur la gouvernance et l’aide au développement, UQAM

- Dorothée Gizenga Ngolo, agente de programme pour le Partenariat Afrique Canada

- Moussa Kaita, candidat à la maitrise et chercheur au GRAMA, UQAM

QUAND : Mardi 3 octobre 2006à 19h

LIEU : Pavillon Sherbrooke, SH-2800 (200, rue Sherbrooke Ouest - Métro Place-des-arts)

INFORMATION : ieim@uqam.ca ou 514-987-3667

ENTRÉE LIBRE

Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal