Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

La Convention de l’UNESCO et l’enjeu de la diversité culturelle au sein de trois processus interaméricains : la Communauté des démocraties, la Confédération parlementaire des Amériques et le Forum interparlementaire des Amériques

No 06-33. Octobre 2006 , 16 octobre 2006

Pour souligner le premier anniversaire de
l’adoption de la Convention de l’UNESCO,
la présente chronique se penchera sur le
traitement réservé depuis 1994 à l’enjeu de
la diversité culturelle à l’intérieur de trois
processus interaméricains. À cause du
nombre des thèmes abordés dans les trois
cas et à cause de l’importance accordée à la
diversité culturelle par certains partenaires,
dont le Canada, nous aurions pu nous
attendre à ce que les questions liées de près
ou de loin à la culture figurent en bonne
place dans les déclarations et les
recommandations issues de ces rencontres
depuis leurs tout débuts. Or, ce n’est pas le
cas. C’est seulement à compter de l’année
2001, quelques mois avant l’adoption de la
Déclaration universelle de l’UNESCO, que
la diversité culturelle reçoit un traitement de
faveur, mais elle disparaît par la suite du
processus des Sommets pour n’être évoquée
que par les parlementaires. Pour étayer la
comparaison, nous allons procéder en trois
temps. En premier lieu, nous allons revenir
rapidement sur les circonstances entourant
l’adoption de la Convention. Par la suite,
nous effectuerons quelques rappels
concernant les processus interaméricains et,
enfin, nous suivrons l’enjeu de la diversité
culturelle à travers les trois processus
retenus aux fins de l’analyse. (...)

[Suite dans le document joint]

Écrit par

D'autres publications

Ouvrages collectifs | Bernard Duhaime est professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM, cofondateur de la CIDDHU et membre du CIRDIS

Doctrine, Practice, and Advocacy in the Inter-American Human Rights System

Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU)

18 septembre 2019, par Bernard Duhaime

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Avec les contributions de Michèle Rioux et Destiny Tchéhouali, 18 septembre 2019, par Michèle Rioux, Destiny Tchéhouali


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)