Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier

Accueil > Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) > Chaire de recherche du Canada en mondialisation, citoyenneté et démocratie (...) > L’illusion continentale. Sécurité et nord-américanité

L’illusion continentale. Sécurité et nord-américanité

Lancement en janvier 2007, 9 novembre 2006

L’auteur, Daniel Drache, est directeur associé du Robarts Centre for Canadian Studies et professeur d’économie politique à l’Université York <a Toronto. Ses travaux portent sur la reconfiguration de l’Amérique du Nord, la gouvernance globale et la crise de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le 11 septembre 2001 a marqué le début d’une nouvelle ère, une ère de questionnement sur la sécurité nationale, les droits de la personne, les nouvelles pratiques de citoyenneté, les biens publics, le droit international et, par-dessus tout, l’unilatéralisme des États-Unis.

Inquiets et anxieux quant à leur place dans une Amérique du Nord reconfigurée, Canadiens et Mexicains s’interrogent sur les avantages à sens unique apportés par une intégration nord-américaine qui n’a pas, comme promis, généré des millions de nouveaux emplois.

Phénomène significatif, l’idée d’une culture pluraliste et continentale dont Canadiens, Américains et Mexicains font partie intégrante ne se manifeste nulle part. Personne ne mène de quête frénétique de cette « nord-américanité » dont on disait qu’elle découlerait de l’ALENA.

Après une décennie depuis la signature de cet accord commercial, quels sont les défis auxquels le Mexique et le Canada font face ? Comment doivent-ils réagir à l’unilatéralisme américain face à la sécurité ? Et surtout, comment le concept de « la sécurité à tout prix » intervient-il sur la souveraineté de ces deux États.


Produit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)