Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) > Étude comparative des accords et traités d’investissement dans les Amériques : (...)

Étude comparative des accords et traités d’investissement dans les Amériques : existe t-il une alternative au modèle ALENA

janvier 2001

Les négociations entre les émissaires des 34
États américains « démocratiquement élus » vont
bon train en vue de créer de la Zone de libreéchange
des Amériques (ZLÉA). Certains vont
jusqu’à dire que les accords pourraient être
signés lors du Sommet de Québec d’avril 2001
puisque les textes de l’accord de la ZLÉA seront
vraisemblablement prêts. Au niveau des
investissements, tout porte à croire que l’accord
ne sera ni plus ni moins qu’une copie du
chapitre 11 de l’Accord de libre-échange Nord-
Américain1. En effet, ce chapitre suit actuellement
un modèle qui est largement utilisé par les États-
Unis (mais aussi par le Canada) lors de la
négociation de traités (traités bilatéraux de
protection et de promotion des investissements,
mais aussi traités multilatéraux comme le
prouve l’étude du projet avorté portant création
de l’Accord multilatéral sur l’investissement2 qui
étant semblable en plusieurs points au fameux
chapitre 11 de l’ALÉNA) concernant la
protection et la promotion des investissements.

Suite dans le document joint


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)