Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire des Amériques (ODA) > Alan García al frente del gobierno peruano : ¿180 días de luna de miel (...)

Alan García al frente del gobierno peruano : ¿180 días de luna de miel condicionada ?

No 07-05. Février 2007 , 12 février 2007

Résumé

Après quelques mois à la tête du gouvernement péruvien pour un second mandat non consécutif, Alan García Pérez profite d’une relative stabilité politique. Tout comme dans la majorité des pays latino-américains, et particulièrement au Pérou, las attentes créées pendant la période électorale offrent un répit temporaire au nouveau président qui planifie ses premières interventions et profite ainsi d’une certaine « lune de miel » avec la société civile et les forces politiques nationales. Ce laps de temps pourrait éventuellement s’étirer grâce à une utilisation efficace de la rhétorique et des habiletés politiques développées par García, ce qui lui permettrait de créer discrètement des alliances stratégiques avec divers secteurs politiques. Cette chronique cherche tout d’abord à démontrer comment l’homme politique a réussi à obtenir le poste de président du Pérou pour un deuxième mandat. Ensuite, les bases sur lesquelles la stabilité de son gouvernement repose seront explorées afin de suggérer pourquoi ces elles pourraient, à moyen terme, devenir des sources de conflits politiques et mettre en péril la stabilité de la gouvernance au Pérou.

Resumen

A seis meses de iniciado su segundo mandato presidencial no consecutivo, Alan García goza de una relativa estabilidad política. Como sucede en casi todos los países latinoamericanos y particularmente en el Perú, las expectativas creadas durante el proceso electoral ofrecen un lapso de tiempo al nuevo Presidente para planear con calma sus primeras medidas, y así gozar de una especie de “luna de miel” con la sociedad civil y con las fuerzas políticas nacionales. Eventualmente, este tiempo podría extenderse gracias a una eficaz utilización de la retórica y a las habilidades natas de un político como García para comprometer apoyos y hacer discretas alianzas con diversos sectores políticos. Primeramente, esta crónica busca mostrar cómo este político logra convertirse en presidente del Perú por una segunda ocasión. Posteriormente, serán señaladas las bases sobre las cuales la estabilidad de su gobierno se apoya, puesto que a mediano plazo, algunas de ellas podrían llegar a convertirse en fuentes de conflicto político que dificultaría la gobernabilidad en el Perú.


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)