Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Le projet de Convention interaméricaine contre le racisme et toutes les formes de discrimination et d’intolérance : enjeux de la protection des groupes minoritaires à l’heure de l’intégration des Amériques

No 07-07. Février 2007 , 26 février 2007

Résumé

L’éventuelle adoption d’une Convention interaméricaine contre le racisme, la xénophobie et toutes les formes de discrimination et d’intolérance rappelle aux États et aux populations des Amériques les nombreux défis liés à la protection des droits humains là où le colonialisme a laissé des empreintes profondes. Il faut admettre que ni l’indépendance des anciennes colonies européennes ni l’abolition de l’esclavage n’ont mis fin à certaines pratiques de domination et d’oppression sociales dans les Amériques. En l’occurrence, le racisme et les discriminations sont à la base des problèmes de pauvreté et d’exclusion sociale qui accablent les groupes minoritaires et/ou racisés de ce continent et, plus particulièrement, les peuples autochtones et les personnes d’ascendance africaine. Même si le champ de protection du projet de convention s’étend aux migrants, aux réfugiés, aux minorités sexuelles, aux femmes, aux handicapés et aux personnes âgées, nous nous pencherons dans ce texte sur l’importance et les enjeux de l’adoption de cet instrument pour la protection des droits des Afrodescendants (Afrodescendientes, en espagnol) et des peuples autochtones dans les Amériques.

D'autres publications


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)