Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Collaboration spéciale > Conférence : Grands barrages : qui gagne ? qui perd ? Hydroélectricité, (...)

Conférence : Grands barrages : qui gagne ? qui perd ? Hydroélectricité, environnement et peuples autochtones

Jeudi 19 avril 2007 à 17h30
Moot Court, New Chancellor Day Hall, Université McGill, 3644, rue Peel, Montréal, Québec

Le chapitre montréalais de l’Institut canadien des affaires internationales vous invite à participer à une conférence intitulée « Grands barrages : qui gagne ? qui perd ? Hydroélectricité, environnement et peuples autochtones »

PARTICPANTS :

- George Ledec, Écologiste Principal, Amérique Latine et les Caraïbes, la Banque Mondiale
- Dominique Égré, Consultant Social et Economique, ancien d’Hydro-Québec
- Brian Craik, Directeur des Relations Fédérales, Grand Conseil des Cris / Autorité Régional des Cris

Les présentations auront lieu en français et en anglaisLes anglais.

QUAND, LIEU :

- Le jeudi 19 avril à 17h30 | Moot Court, New Chancellor Day Hall
Université McGill | 3644, rue Peel | Montréal, Québec

L’hydro-électricité bénéfice d’une enviable réputation en tant que source d’énergie sécuritaire,
abordable et économique, à la fois socialement et environnementalement
acceptable. Cependant, de nombreuses critiques s’élèvent à l’effet que les impératifs
économiques supplantent trop souvent les considérations écologiques, biologiques et
culturelles. Les droits des communautés locales s’en trouvent affectés, voire bafoués.
Cette remise en question des barrages s’insère dans un contexte où la consommation
d’énergie per capita des pays en voie de développement –un dixième de celle des
pays de l’OCDE- continue de croître. Le défi consiste à développer des politiques publiques
qui tiennent compte des besoins exprimés par la société civile et les populations
affectées et ce, afin d’offrir une production énergétique durable. Les experts internationaux
prenant part à cette conférence partageront leurs réflexions et proposeront
quelques orientations stratégiques visant à résoudre les tensions émanant de la
construction de ces ouvrages.

Ouvert au public – L’admission est gratuite

Pour plus d’informations, nous vous invitons à contacter Malcolm Olafson par téléphone (514-933-9047) ou par courriel (ciia@look.ca). Vous pouvez également consulter
le site internet de l’Institut canadien des affaires internationales,
www.ciia.org

Participant
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal