Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) > Conférence de Serge Marcoux, Premier ambassadeur du Canada en (...)

Dans le cadre des célébrations de la Journée internationale de la paix, l’Association canadienne pour les Nations Unies à Montréal est heureuse de vous inviter à sa première conférence de la saison 2007-2008.

Conférence de Serge Marcoux, Premier ambassadeur du Canada en Bosnie-Herzégovine : « Les opérations de paix de l’ONU : cinq conditions pour en assurer le succès »

Mercredi 26 septembre 2007, à 19h
Salle des Boiseries (salle J-2805), Pavillon Judith-Jasmin, 405, rue Sainte-Catherine Est, 2e étage, Métro Berri-UQAM

L’année 2006 a marqué un record quant aux effectifs de personnel militaire et civil engagés dans des opérations de paix de l’ONU à travers le monde, soit près de 100 000 personnes. Cet accroissement sans précédent s’explique par une série d’accords de paix, de cessez-le-feu et de cessation des hostilités conclus grâce au soutien politique et diplomatique de l’ONU. En janvier 2007, The Economist annonçait « Un monde plus sûr est possible » (« A Chance for a Safer World »), titre accompagné d’une photo de casques bleus espagnols regroupés au Liban sous une douzaine de drapeaux bleus de l’ONU. C’est dans ce contexte qu’il convient de se demander si les opérations de paix ont encore une place en politique étrangère canadienne.

C’est le sujet qu’abordera l’ambassadeur Marcoux, premier ambassadeur du Canada en Bosnie-Herzégovine de 1995 à 1999, pays où il n’y avait ni cessez-le-feu, ni consentement des parties au conflit. Pendant cette période, l’ambassadeur Marcoux a représenté le Canada auprès du Bureau du Haut Représentant et du Comité de Suivi des Accords de Paix de Dayton pour la Bosnie-Herzégovine, alors que 1 200 soldats canadiens étaient présents sur le territoire sous sa juridiction. C’est de première main qu’il a connu le travail de ces gardiens de la paix, leurs relations avec l’OTAN et les tensions inévitables face à des intérêts divergents.

The lecture will be in French. Ambassador Marcoux will be happy to answer questions in both English and French.

Entrée libre - Pour en savoir plus : http://www.montreal.unac.org

R.S.V.P. : tel : 514-987-3000 ext. 7621 ; fax : 514-987-0249 ; courriel : acnu@uqam.ca

Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal