Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier

Accueil > Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) > Centre d’études des politiques étrangères et de sécurité (CEPES) > Typologies des acteurs de l’industrie des services militaires

Typologies des acteurs de l’industrie des services militaires

29 octobre 2007

Philippe Dufort. « Typologies des acteurs de l’industrie des services militaires », Notes de recherches, CEPES, no. 35, octobre 2007.

La sphère sécuritaire occidentale vit plusieurs mutations importantes depuis l’effondrement de l’URSS.

Dans la foulée de la privatisation des tâches traditionnellement accomplies par l’État, le domaine vital de la défense est désormais sujet à une délégation vers le milieu des affaires. Ainsi, le monopole étatique sur la gestion de la force militaire est remis en cause par la soutraitance au secteur privé. Dernière résonance de ce phénomène, le marché des services militaires privés forme désormais une industrie importante en flagrante croissance.

Les firmes, émanant majoritairement du monde anglo-saxon, offrent variété de services militaires à leurs contracteurs qu’ils soient des États, des firmes multinationales, des organisations internationales ou même parfois des ONG. Bien que les professionnels de cette industrie en croissance partagent certaines caractéristiques avec le mercenaire de la seconde moitié du XXe siècle, ils ne correspondent plus à l’image populaire du mercenaire aventurier accomplissant des missions douteuses pour le plus offrant. Portés par la vague de la globalisation, ces nouveaux mercenaires prirent le virage de la corporatisation en adoptant la structure d’une firme multinationale intégrée à l’architecture financière et publicisant des services sur internet. [...]

Tous les numéros de la collection Notes de recherche sont disponibles ici


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)