Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire des Amériques (ODA) > Conférence "Les élections présidentielles du 4 novembre au Guatemala : bilan (...)

Conférence "Les élections présidentielles du 4 novembre au Guatemala : bilan et perspectives"

Mardi 13 novembre 2007 de 12h30 à 14h00
local A-1715, pavillon Hubert-Aquin, UQAM, métro Berri-UQAM
Entrée libre

Le Guatemala n’en finit plus d’être en transition vers la démocratie. Durant la guerre civile qui a duré de 1960 à 1996, le terrorisme d’État y a fait plus de 200 000 morts parmi une population d’environ 11 millions d’habitants-. Dix ans après la signature des Accords de paix, censés jeter les bases de la reconstruction démocratique, mais à toute fin pratique non appliqués, 6000 personnes sont assassinées chaque année dans ce pays d’Amérique centrale, y compris pour des raisons politiques. Loin de s’améliorer, même faiblement, la situation empire : le Guatemala menace de sombrer dans l’ingouvernabilité, au grand dam de la communauté internationale qui attend avec impatience un gouvernement qui puisse enfin de “tourner la page” sur l’après-guerre.


Conférencier : Étienne Roy-Grégoire,

Membre du Projet Accompagnement Québec-Guatemala, ex-coordonnateur au Guatemala du PAQG et de la Coordination de l’accompagnement international au Guatemala (CAIG) entre 2002 et 2007.

Entrée libre

[Visionnez la présentation PowerPoint de la conférence->

Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal