Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire des Amériques (ODA) > Une comparaison entre deux modèles de populisme : Morales, dans l’ombre de (...)

Une comparaison entre deux modèles de populisme : Morales, dans l’ombre de Chavez ?

No. 07-20. Novembre 2007, 30 novembre 2007

Résumé

À l’heure actuelle en Amérique latine, aux yeux de plusieurs auteurs et observateurs, le qualificatif populiste renvoie essentiellement aux cas du Venezuela et de la Bolivie. On évoque à ce propos, notamment, la radicalité des discours des deux présidents autour de la question de l’anti-impérialisme, un thème qui est passablement éloigné des schèmes de référence appliqués par les autres « gauches » latino-américaines qui seraient plutôt compromises dans un déplacement de leurs positionnements vers le centre du spectre politique et vers ce que l’on qualifie de « sociale démocratie créole ». L’objectif de la présente chronique est de comparer les soi-disant populismes pratiqués par Chavez et Morales, qui représentent tous deux des exceptions plutôt que la norme à l’échelle régionale.


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal