Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Projet d’études sur les technologies de l’information et des communications (...) > Une victoire pour Microsoft ?

Une victoire pour Microsoft ?

No 03. Février 2003, février 2003

L’affaire Microsoft a mobilisé l’attention des autorités antitrust depuis le début des années 90. La récente victoire de Microsoft lui a permis, en novembre 2002, d’éviter un démantèlement. Ceci semble clore une poursuite qui a soulevé de vifs débats aux États-Unis, dont l’un des plus importants portait sur la pertinence de l’action antitrust dans le contexte de l’émergence de la nouvelle économie. Néanmoins, ce géant de l’informatique, qui développe une présence de plus en plus importante dans la quasi-totalité des segments de la nouvelle économie, n’est pas au bout de ses peines avec les autorités antitrust, qu’il s’agisse des autorités américaines ou de la Commission européenne. Les controverses soulevées par le procès Microsoft et l’ambiguïté des gouvernements face à l’émergence de grands groupes – voire de monopoles – illustrent une problématique de fond qui traverse les débats économiques actuels, soit celle de la régulation des marchés à l’heure de la déréglementation et de la globalisation.

(Suite dans le document joint)


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)