Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

L’odyssée transnationale : enjeux, acteurs, sites. Une perspective minimaliste

2008

Larose C. (2008). L’odyssée transnationale : enjeux, acteurs, sites. Une perspective minimaliste, Montréal, Presses de l’Université du Québec.


Depuis quelques années, plusieurs acteurs de la société civile investissent massivement l’arène de la politique internationale. Tout en critiquant de façon soutenue la thèse transnationale libérale, cet ouvrage étudie les stratégies des acteurs non étatiques et les résultats auxquels elles conduisent dans le cadre de négociations commerciales multilatérales.

Après avoir situé les relations transnationales dans leur environnement théorique et intellectuel, l’ouvrage met le cap sur la saga des acteurs de la société civile (syndicalistes, environnementalistes, altermondialistes, etc.) qui vont à l’encontre de la politique globale de libéralisation des échanges. Il explore également les répercussions du processus de sécurisation en cours en Amérique du Nord sur les mouvements transnationaux.

Écrit dans un style accessible et soigné, ce livre très actuel apporte un éclairage longtemps souhaité et une contribution pertinente à la compréhension de la problématique transnationale contemporaine. En en dégageant les enjeux importants, les acteurs majeurs ainsi que les sites d’opération, il nous convie à une relecture de la politique transnationale contemporaine qui sort des sentiers battus.

« Cet ouvrage vient combler une lacune importante dans la mesure où, à travers ses analyses, l’interface entre le national et le transnational est pris en considération sous différents angles, à partir d’enjeux multiples et complémentaires (libre-échange, environnement, altermondialisation et sécurité). » François Rocher, Université d’Ottawa

2008, 210 pages, D1528, ISBN 978-2-7605-1528-4


Achetez le livre aux Presses de l’Université du Québec

Écrit par

D'autres publications

Cahiers du CIRDIS | Recueil des billets parus sur le Blogue Un seul monde entre 2014-2018

Blogue Un seul monde 2014-2018

Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS)

Les cahiers du CIRDIS, janvier 2020, 22 janvier 2020

Chapitres de livres | Priscyll Anctil Avoine est candidate au Doctorat en Science politique avec concentration en Études féministes à l’UQAM

Re-writing Women as Victims

Faculté de science politique et de droit | UQAM

Routledge, 2020, 230 pages, 22 janvier 2020, par Priscyll Anctil Avoine


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)