Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire des Amériques (ODA) > Le conflit colombien aujourd’hui : entre l’échange humanitaire et la crise (...)

Le conflit colombien aujourd’hui : entre l’échange humanitaire et la crise colombo-vénézuélienne

No. 08-08. Avril 2008, 1er avril 2008

Résumé
Le 4 février dernier, des manifestations dans différents pays, et notamment à Montréal, ont eu lieu sous le slogan « Plus d’enlèvements, plus de mensonges, plus de morts, plus de FARC » . Pourtant, ces manifestations n’étaient ni en faveur de la paix, ni ne prenaient en considération les crimes commis par les paramilitaires d’extrême droite. Elles comptèrent toutefois sur une énorme mobilisation des médias colombiens pour les convoquer. Bien qu’il soit possible de faire différentes analyses du résultat de ces mobilisations, deux constats s’imposent dans le contexte actuel. D’abord, la mobilisation contre les FARC vient rappeler que la société colombienne est extrêmement polarisée. Ensuite, il apparaît peu probable que le gouvernement ne s’engage dans la recherche d’un accord humanitaire et encore moins d’une solution politique au conflit armé.

Pour citer ce texte : Leila Celis, "Le conflit colombien aujourd’hui : entre l’échange humanitaire et la crise colombo-vénézuélienne", Chroniques des Amériques, n. 08-08. Observatoire des Amériques, Mars 2008. Disponible [en ligne] : www.ameriques.uqam.ca


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal