Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Quels enseignements en matière de gouvernance de l’échec des négociations du cycle de Doha ?

Note de travail, Laboratoire d’économie de la production et de l’intégration internationale, 30 août 2008

À Genève, du 21 au 29 juillet 2008, s’est déroulé le dernier acte en date d’un cycle lancé en novembre 2001. Voulue par Pascal Lamy, le Directeur général de l’OMC, cette mini-ministérielle regroupant une quarantaine de membres aurait dû envoyer un signal fort en vue de la conclusion des négociations du cycle de Doha pour le développement. Ce signal aurait été le bienvenu en ces temps d’incertitude où les éléments crisiques se multiplient dans l’économie mondiale. Le résultat est décevant à plus d’un titre et appelle une réflexion sur la gouvernance commerciale multilatérale, d’autant plus que le télescopage des calendriers politiques internes aux différents membres ne permet pas d’envisager une relance de la négociation avant fin 2009, voire plus tard.

(Suite dans le document joint)

Écrit par

D'autres publications

Notes de recherche | note de recherche de l’OAE

La relance de l’économie japonaise face au déclin de la population

Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE)

30 mars 2018, 30 mars 2018


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)