Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Dans la série de Conférences-midis de la Chaire C.-A. Poissant

Mobilisation des femmes zapatistes et mouvement des femmes autochtones au Mexique

Mercredi 11 mars 2009
de 12h45 à 14h15. Local A-1715, Pavillon Hubert-Aquin

Avec Anahi Morales-Hudon. M.A Science Politique (Uqam), et étudiante au doctorat en sociologie (McGill)

Sous la présidence de Nancy Thède. Titulaire de la Chaire Nycole Turmel (Uqam), et professeur au département de Science Politique (Uqam)

La mobilisation des femmes autochtones au Mexique connaît un point tournant avec le soulèvement zapatiste des années quatre-vingt-dix. Porteuses d’un discours sur la triple discrimination (classe, ethnicité et genre), les femmes zapatistes émergent comme nouvelles actrices sur la scène politique mexicaine.

Cette présentation cherche à exposer la trajectoire de cette mobilisation en analysant ses impacts sur la mobilisation des femmes autochtones à travers le Mexique.

Plus particulièrement, nous porterons notre attention sur le discours sur le droit des femmes tel qu’articulé avec les demandes d’autonomie des peuples autochtones. Finalement, nous exposerons les impacts de cette nouvelle articulation entre genre et ethnicité.

Organisé par

D'autres activités

Colloque | Colloque scientifique CEDIM — LRCD

Illusions perdues ? Droit et expertise dans un monde ingouvernable

Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM)

Jeudi 12 et vendredi 13 septembre 2019 - 12 septembre de 10h à 18h, salle D-R200, pavillon Athanase-David (UQAM) et (...)

Séminaires et conférences | Midi-conférence de Jean-Paul Burdy

Faut-il bloquer le détroit d’Ormuz ?

Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

Mercredi 11 septembre de 12h30 à 13h45, salle A-4180, pavillon Hubert-Aquin (UQAM)


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)