Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Gouvernance globale du travail (GGT) > Dans la presse : Place à l’aide aux politiques sociales

Dans la presse : Place à l’aide aux politiques sociales

Le Devoir du 29 avril 2009, Éric Desrosiers. Article paru à l’occasion de la tenue du colloque internationale "Humaniser le commerce II"., 29 avril 2009

Le Devoir

ÉCONOMIE, mercredi, 29 avril 2009, p. b1

Colloque Humaniser le commerce

Place à l’aide aux politiques sociales
- Desrosiers, Éric

Les pays riches envisagent de plus en plus la possibilité d’élargir leurs programmes d’aide au commerce dans les
pays pauvres afin qu’ils ne visent plus seulement à faciliter leurs exportations, mais aussi à améliorer la qualité
de vie de leurs travailleurs.
Cela fait déjà quelques années que l’Organisation mondiale du commerce (OMC), ainsi que d’autres traités
commerciaux régionaux et bilatéraux prévoient qu’une certaine forme d’« aide au commerce » soit apportée par les
pays riches aux pays pauvres. Cette aide, qui s’adresse essentiellement aux entreprises, va à la construction de
routes, de ports ou encore de laboratoires de certification sanitaire facilitant l’exportation de leurs produits vers
les marchés étrangers, a rappelé hier Marion Jensen, spécialiste des questions de commerce et de travail à
l’Organisation internationale du travail (OIT), lors d’un colloque à Montréal.

[Suite dans les documents joints]


Produit par
Suivant

Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal