Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire des Amériques (ODA) > Bolivie, Chili et Pérou : éternelles disputes, nouveaux enjeux

Bolivie, Chili et Pérou : éternelles disputes, nouveaux enjeux

N°10-01 Janvier 2010 , 28 janvier 2010

En janvier 2008, le Pérou a déposé un recours à la Cour internationale de Justice pour fixer sa frontière maritime avec le Chili. Symptômes des enjeux conjoncturels, les différends territoriaux du Nord chilien d’aujourd’hui sont intimement liés aux stratégies nationales pour contrôler le secteur énergétique, ainsi qu’à la compétition entre différents projets d’intégration régionale. En plus d’irriter Santiago, les revendications maritimes de Lima sont un affront à la Bolivie. Le renouveau de la Bolivie, inspiré par son président indigène et sa nouvelle Constitution, ne saurait réussir sans régler une fois pour toutes son accès maritime, perdu en 1884 à l’issu de la Guerre du Pacifique, et dont les Boliviens persistent à y voir une flagrante injustice envers leur nation. Au niveau régional, la stratégie revendicative de Lima s’inscrit dans une suite de tensions entre pays de diverses allégences idéologiques, et la crainte d’une course aux armements, dans le sous-continent sud-américain.


Écrit par
Suivant

Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal