Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) > Catherine Potvin : Le rôle des pays du sud à Copenhague : le cas du (...)

Série environnement

Catherine Potvin : Le rôle des pays du sud à Copenhague : le cas du Panama

Mercredi 24 mars 2010, à 12h30, Local A-3316, Pavillon Hubert-Aquin, UQAM


Voyez la conférence "Le rôle des pays du sud à Copenhague : le cas du Panama"

- Conférencière : Catherine Potvin, professeure de biologie à l’Université McGill. Elle poursuit ses recherches scientifiques dans trois sphères distinctes. Tout d’abord, elle s’intéresse aux changements biologiques mondiaux, champ dans lequel elle a travaillé depuis sa thèse de doctorat à l’Université Duke en 1985. C’était l’époque où la majorité des gens étaient sceptiques tant qu’à la réalité du changement climatique. Cet intérêt de recherche a évolué de l’écologie physiologique à l’étude du fonctionnement des écosystèmes. Ce qui l’a amené à s’impliquer activement au niveau politique. Le second champ de recherche est la biostatistique. Enfin, elle a collaboré intensivement avec les autochtones du Panama, particulièrement de la région Embera. Cette coopération se concentre sur le maintien de l’utilisation des plantes de manière traditionnelle et dans le respect du territoire. Catherine Potvin a été membre de l’équipe de négociation du Guatemala au sommet de Copenhague et membre de l’équipe du Panama aux conférences des parties des conventions sur le changement climatique (COP) de 2005 à 2008.

Partenaire :

- Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l’environnement

- Quand : Mercredi 24 mars 2010, à 12h30.

- Où : Local A-3316, Pavillon Hubert-Aquin, 400 rue Sainte-Catherine Est, métro Berri-Uqam

Renseignements : ieim@uqam.ca


Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal