Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) > Après la guerre, gagner la paix ? La semaine de solidarité avec (...)

Après la guerre, gagner la paix ? La semaine de solidarité avec l’Irak

Mercredi 14 avril 2010 à 19 h, Pavillon Coeur des Sciences, UQAM

Du 12 au 22 avril 2010, Alternatives vous convie à une série de rencontres avec des femmes et des hommes engagés dans les efforts de paix et de réconciliation en Irak. Offrir une autre manière de voir l’après-guerre en Irak, voilà une étape clé pour consolider notre solidarité envers la population irakienne.


Conférenciers :
• Shemiran Odisho - Ligue des femmes irakiennes
• Alyaa Hussein Mahood - Fédération irakienne des syndicats
• Ali Hassan - Tammuz
• Dr. Hashim Jasim - Département de journalisme, Université de Bagdad
• Haval Zexovi - Rédacteur en chef du journal libéral irakien Al-Ahali
• Bernard Dréano - Assemblée européenne des Citoyens
• Fatima Fadil - Iraqi Rising Women

Quand : Le mercredi 14 avril 2010 à 19 h.

Où : Chaufferie du Pavillon Coeur des sciences, Université du Québec à Montréal, 175, ave. du Président-Kennedy, métro Place-des-Arts.


Après l’invasion états-unienne de l’Irak au printemps 2003, plusieurs Irakiens étaient optimistes de voir le pays entrer dans une ère nouvelle, chargée de liberté et d’opportunités. Mais les espoirs se sont vite dissipés. L’occupation s’est prolongée, la reconstruction a échoué et la libération promise s’est transformée en une guerre civile sanglante. Aujourd’hui, plus de 5,6 millions d’Irakiens (sur une population de 27 millions) vivent sous le seuil de la pauvreté, dont 40% d’extrême pauvreté.

Malgré une situation qui semble désespérée, des hommes et des femmes d’origines, d’ethnies et de confessions différentes travaillent ensemble pour réconcilier le pays. À travers des campagnes pour renverser des politiques régressives, des manifestations artistiques et culturelles et des activités d’éducation, ils cherchent à ressouder le tissu social et créer des espaces de paix et de dialogue. À l’extérieur de la « zone verte » où sont cloîtrés les Américains et leurs alliés, ces espaces représentent un autre Irak, celui qui résiste et ose imaginer un avenir meilleur.

La guerre dite « préventive » contre l’Irak fut sans doute l’un des événements les plus médiatisés de la dernière décennie. Malgré une surabondance d’information, il en ressort surtout l’idée d’un pays soumis à un infernal cycle de violence où tout processus politique est voué à l’échec. Attentat après attentat, mort après mort, le quotidien des Irakiens demeure largement ignoré.

Le 14 avril prochain, Alternatives et l’Institut d’études internationales de Montréal vous invitent à une conférence publique intitulée « Après la guerre, gagner la paix ? ». La conférence abordera trois principales questions : Comment faire avancer les droits des femmes irakiennes dans un contexte de guerre et d’occupation ? Quelles sont les perspectives pour sortir le pays du chaos actuel ? Et surtout, quelles formes peut prendre la solidarité internationale avec l’Irak ?

Depuis 2003, Alternatives et ses partenaires européens d’Alternatives International à Paris appuient la société civile irakienne, notamment par le renforcement d’une plate-forme d’organisations sociales, le Iraqi Democratic Future Network (IDFN). Regroupant aujourd’hui 16 organisations membres, le IDFN vise à renforcer les capacités des organisations sociales irakiennes, à améliorer la qualité de leurs actions sur le terrain et à mener un travail de plaidoyer pour le respect des droits de tous les Irakiens. Alternatives travaille également avec des médias irakiens pour promouvoir les standards journalistiques internationaux, rédiger un code déontologique pour la presse irakienne et renforcer les capacités de cinq entreprises de presse écrite de différentes tendances politiques.

Partenaires :
IEIM
ACDI
Alternatives
Fédération des Femmes du Québec
Coordination du Québec de la marche mondiale des femmes


Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal