Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Les relations Brésil - Iran et la question du nucléaire

N°10-02 Avril 2010 , 26 avril 2010

Le président brésilien Lula mène depuis son arrivée au pouvoir en 2003 de nombreuses interventions diplomatiques afin de permettre à son pays de s’affirmer toujours plus comme un acteur global. Ce dynamisme diplomatique a déjà porté ses fruits puisque le Brésil a réussi à s’imposer dans tous les grands forums internationaux comme un interlocuteur indispensable. Pour marquer la fin de son deuxième mandat présidentiel, Lula désire passer une autre étape dans la projection internationale du Brésil en intervenant dans la résolution des grandes crises mondiales. Les Brésiliens se sont ainsi engagés diplomatiquement dans le dossier sensible du nucléaire iranien en adoptant une posture conciliatrice. Le rapprochement entre le Brésil et l’Iran fait polémique à la fois au niveau interne mais aussi sur la scène internationale. Se pose alors la question de savoir si cette stratégie brésilienne sera bénéfique pour la promotion internationale du géant sud-américain ou au contraire ternira-t-elle sa « bonne image » traditionnelle auprès de la communauté internationale ?

Écrit par

D'autres publications

Audios | Mathieu Boisvert est professeur au Département de sciences des religions et directeur du Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CÉRIAS)

Abécédaire(s) de la souffrance

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS)

Enregistré dans le cadre de l’exposition HUM(AI)N, au Centre Phi du 28 mai au 15 septembre 2019, et diffusé sur (...), 15 août 2019, par Mathieu Boisvert

Éric Mottet est professeur au Département de géographie et codirecteur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

La Chine reste à des lieues de « conquérir le monde »

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE)

L’article est paru dans Le Devoir le 10 août 2019, 10 août 2019, par Éric Mottet


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)