Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Global Civil Society : Speaking in Northern Tongues ?

Latin American Perspectives, Vol. 38, 2011, 22 septembre 2010

Benessaieh, Afef, « Global Civil Society : Speaking in Northern Tongues ? », Latin American Perspectives, Vol. 38, no. 6, Juillet 2011, pp. 69-90.

The goal of this article is to examine ideas regarding a ’global’ civil society held
by actors with non-Western/non-Northern perspectives, in order to articulate a more
complete understanding of the ’global’, one which transcends the limited conception which
arises from viewing the subject only from one location. This examination is based on
extensive socio-ethnographic fieldwork among NGOs, international donor agencies and
Church-related organizations in Chiapas, Mexico (in 2002-2004). This research primarily
suggests that ‘global civil society’— as an imagined terrain of transnational social action---
can be viewed both as a site of expanded resources for social action as well as a source of
new significant constraints, a terrain where not all ideas and values are heard, promoted or
given legitimacy. Secondly, it is argued that there exists a ’transnationally resonant’
language into which Southern activists need to translate their issues and concerns if they
wish to be heard.

Écrit par

D'autres publications

Monographies | Ouvrages collectifs | Ouvrage collectif

Enjeux et défis du développement international : acteurs et champs d’action

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Sous la direction de Pierre Beaudet, Dominique Caouette, Paul Haslam et Abdelhamid Benhmade, 9 septembre 2019, par François Audet, Leila Celis, Nora Nagels


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)