Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Calendier

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > La reconnexion agricole Nord-Sud : Quels enjeux pour les pays en (...)

La reconnexion agricole Nord-Sud : Quels enjeux pour les pays en développement ?

12 octobre 2010

Regnault, Henri (dir.). 2010. La reconnexion Nord-Sud : Quels enjeux pour les pays en développement ? Options méditerranéennes. 160 p.

Résumé

Par comparaison avec les produits industriels, la libéralisation du commerce international agricole s’est mise en place tardivement, au milieu des années 1990, avec la conclusion de l’Uruguay Round du GATT. Aujourd’hui, le Doha Round de l’OMC bute sur l’approfondissement de cette libéralisation. Par contre, à l’échelle d’accords régionaux comme l’ALENA et de nombreux accords bilatéraux entre pays développés et pays en développement, des marchés agricoles s’ouvrent, souvent encadrés dans des quotas tarifaires et éventuellement des calendriers. Dans le cadre du programme de recherche en réseau ACRALENOS (Analyse Comparée des Relations Agricoles en Libre-Echange Nord Sud) et en s’appuyant sur des cas méditerranéens et latino-américains, cet ouvrage s’efforce de montrer la complexité des impacts de la libéralisation agricole sur les pays en développement, qui doivent gérer les opportunités qu’elle offre tout en prenant garde aux vulnérabilités sociales, économiques et environnementales que cette libéralisation peut activer.


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)