Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) The Montreal Institute of International Studies (IEIM) Calendier

Home > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Avis de tempêtes

Avis de tempêtes

La crise, N°2, December 2007

Cette chronique fait suite à celle de septembre ; les fondements de mon analyse de septembre restent
toujours d’actualité quant aux sous-jacents géopolitiques de la situation (position du dollar, déclin des
Etats-Unis, fragilité chinoise)… mais j’étais alors un peu trop optimiste sur l’évolution du système
bancaire international.

J’écrivais :
« A moins que votre Banque ne fasse faillite (et pour ça… pas de panique, au moins pour les grandes
banques européennes, ce n’est pas demain la veille… sauf effondrement généralisé de tout le système
financier mondial… une nano probabilité… »

Nano probabilité : en fait il s’agit d’un très gros « nano », variable suivant la zone considérée ! Cette
perspective et ses conséquences pratiques constituent l’unique objet de la première partie de la lettre…
que je vous invite à prendre très au sérieux. J’en viendrai ensuite, dans une deuxième partie, à des
perspectives plus générales. Mais aucune des deux parties ne sera vraiment réconfortante !


Written by
Suivant

Suivant


Partners

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)