Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) > Les enjeux de la Convention sur la diversité des expressions (...)

Les enjeux de la Convention sur la diversité des expressions culturelles

24 mars 2011

La Convention de l’UNESCO de 2005 reconnaît pour la première fois en droit positif l’objectif de la protection et de la promotion de la diversité des expressions culturelles en tant que principe légitime à intégrer dans les politiques de développement.

Sommaire

- Le rapport délibérément ambivalent entre la Convention de 2005 et le Régime commercial de l’OMC
- Le Fonds international pour la diversité culturelle : un mécanisme de solidarité non-contraignant
- Une flexibilité accrue sur la panoplie des politiques culturelles appropriées
- Des mesure concrètes pour une mise en oeuvre efficace de la Convention
- L’efficacité de la Convention de 2005 : loyauté et bonne volonté des États-parties
- Références

[Pour accéder à l’article, cliquez ici]


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)