Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Quelle route pour la rerielisation ?

Quelle route pour la rerielisation ?

17 mai 2011

Colloque francophone international Le Cambodge : un pays, des monnaies,
3-4 mars 2011, URDSE, Phnom Penh.

L’ensemble des orateurs de la table optent pour une rerielisation très progressive et market-driven. Ils sont soutenus dans ce choix par la littérature internationale. Toutefois, cette orientation fait abstraction du nouveau contexte mondial de grande instabilité financière et monétaire que la crise de 2007-2008 aux USA a mis en évidence. On ne peut faire abstraction des risques d’une nouvelle crise financière encore plus profonde concernant cette fois non plus les dettes privées comme celle de 2007-2008, mais les dettes publiques et corrélativement les monnaies. Une crise profonde des devises de référence actuelles, le dollar et l’euro, doit être envisagée sérieusement. Compte tenu de la forte dépendance de l’économie cambodgienne à l’égard de la politique monétaire étatsunienne, une crise du dollar précipiterait la nécessité d’une rerielisation et un plan d’urgence devrait être conçu pour faire face à une telle éventualité. Par ailleurs, même sans crise majeure du système monétaire et financier international, une stratégie à long terme pour la rerielisation devrait prendre en compte la probabilité d’évolutions possibles différentes de ce système et de ce que ces évolutions impliqueraient du point de vue d’une rerielisation.

(suite dans le document joint)


Écrit par
Suivant

Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)