Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) The Montreal Institute of International Studies (IEIM) Calendier Big Events (Audios and Videos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Home > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) > L’intégration nord-américaine : l’ALENA dans le rétroviseur

L’intégration nord-américaine : l’ALENA dans le rétroviseur

Fédéralisme Régionalisme, Vol. 11, no 1, 2011, 8 November 2011

Mathieu Arès et Christian Deblock, « L’intégration nord-américaine : l’ALENA dans le rétroviseur », Fédéralisme Régionalisme, Vol. 11, no 1, 2011.

Résumé

Près de vingt années après sa signature officielle, on peut affirmer que le Canada, les États-Unis et le Mexique ont atteint la plupart des objectifs économiques et commerciaux qu’ils s’étaient donné en signant l’ALENA et que l’accord est en partie responsable de leurs bons résultats économiques tout au long de cette période. Ou du moins, en fut-il ainsi jusqu’au tournant des années 2000. Les bonnes années semblent maintenant derrière et l’accord vieillit mal. Après avoir présenté les particularités de l’ALENA et ses résultats à l’aulne de ses objectifs, les auteurs reviennent sur les trois grands sujets de préoccupation actuels : une convergence économique qui n’est pas au rendez-vous, une relation asymétrique entre les États-Unis et leurs deux voisins qui entrave les perspectives d’une coopération trilatérale plus poussée, et une concurrence extérieure très vive qui menace les chaînes de valeur du commerce d’intégration. Si le scénario le plus probable est celui du statu quo, les auteurs s’interrogent néanmoins en conclusion sur l’avenir d’un accord qui fut présenté comme modèle en son temps mais qui ne l’est plus aujourd’hui.

Pour lire L’intégration nord-américaine : l’ALENA dans le rétroviseur, cliquer ici.


Written by
Suivant


Partners

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)