Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) > Quartiers anciens de Rio de Janeiro : habitation sans ségrégation

Dans le cadre du cycle de conférence « Midis Brésil Brunché »

Quartiers anciens de Rio de Janeiro : habitation sans ségrégation

Mardi 29 novembre, 12h30, salle J-1060, UQAM

Héléna Galiza, Doctorante, Université Fédérale de Rio de Janeiro

Les villes brésiliennes possèdent un parc immobilier dans lequel on compte six millions de logements libres, la récupération de ces espaces pourrait contribuer grandement à réduire le déficit résidentiel estimé à huit millions d’habitations. Cependant, les politiques d’habitation du pays favorisent la construction de logements sociaux en périphérie urbaine, ce qui accentue la ségrégation spatiale et les inégalités sociales. Par contre, la législation urbaine de Rio de Janeiro précise que les édifices publics non-utilisés doivent répondre d’abord aux besoins sociaux et que des groupes organisés ont le droit d’occuper ces bâtiments. Malgré cette loi, dans le centre ville de Rio, où des centaines de bâtiments publics sont inoccupés, les projets de revitalisation urbaine en chantier favorisent l’embourgeoisement et rendent difficile la réalisation de tels projets d’occupation. Cette présentation vise à présenter différents projets d’occupation dans les plus anciens quartiers du centre ville de Rio de Janeiro et le contexte dans lequel ils se sont développés.

Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal