Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président
MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et (...) > Les liens entre sécurité et développement : De l’évidence à l’ambiguïté

Charles Saliba-Couture

Les liens entre sécurité et développement : De l’évidence à l’ambiguïté

L’Harmattan, Collection « Questions contemporaines », 242 pages., 1er avril 2012

Aujourd’hui, nombreux sont les rapports, documents officiels et discours de divers acteurs de la scène internationale affirmant qu’il ne peut y avoir de développement sans sécurité, et de sécurité sans développement. Pourtant, les liens entre sécurité et développement sont loin d’être aussi évidents, en raison notamment des sens multiples accordés aux notions mêmes de « sécurité » et de « développement ». En effet, les liens entre sécurité et développement sont sujets à interprétation et couvrent un vaste ensemble d’enjeux et de domaines : la pauvreté, le conflit violent, les États « fragiles », le terrorisme, l’aide au développement, la sécurité humaine, le développement humain, etc. L’objectif de cet ouvrage consiste à déconstruire l’« évidence » des liens entre sécurité et développement en usant d’un concept central — et pourtant rare — en Science politique et en Relations internationales : l’ambiguïté. Ce cadre d’analyse sera illustré par l’étude des rapports et publications gouvernementales du Department for International Development (DFID) du Royaume-Uni.

Les lecteurs et lectrices apprécieront cet ouvrage pour son innovation théorique, pour son analyse aiguisée des multiples interprétations du mot d’ordre « sécurité et développement » ainsi que pour son regard original sur les principaux enjeux, intérêts et conséquences entourant un tel mot d’ordre. L’ouvrage Les liens entre sécurité et développement : De l’évidence à l’ambiguïté s’adresse à tout(e) chercheur(e), professeur(e), journaliste, spécialiste, étudiant(e) et public motivé s’intéressant, d’une part, à l’étude des « inconnus » (risque, incertitude, ambiguïté), et d’autre part, aux questions de développement et de sécurité.

Charles Saliba-Couture est collaborateur associé au Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) | csalibacouture@hotmail.com

Site internet : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=36808



Écrit par
Suivant