Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Penser la concurrence dans le contexte de la globalisation économique

août 2001

L’élément radicalement nouveau dans les débats actuels sur la
concurrence est que si, jusqu’à tout récemment, il convenait d’aborder celle-ci dans une perspective différente selon que l’on se plaçait au niveau international ou au niveau national, tel n’est plus le cas aujourd’hui. Certes, les deux espaces de concurrence n’étaient pas entièrement hermétiques l’un à l’autre, mais les débats étaient d’abord posés dans un cadre national, champ de la souveraineté
des États, pour être ensuite posés à un autre niveau, le niveau international, le problème étant principalement de trouver une réponse élégante sinon efficace à la juxtaposition des régimes nationaux. Avec la globalisation des marchés, non seulement les frontières qui séparaient les deux espaces ont-elles éclaté mais, qui plus est, le débat sur la concurrence s’est lui-même trouvé élargi pour tenir
compte des nouvelles pratiques des acteurs, privés ou publics. D’abord pour adapter le discours sur la concurrence à celui qui est tenu sur le libre-échange, ensuite pour l’adapter à celui sur l’investissement étranger.

(Suite dans le document joint)

Écrit par

D'autres publications

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents

David Morin et Vivek Venkatesh sont également co-titulaires de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et (...), 25 octobre 2019

François Audet est directeur de l’IEIM et professeur à l’École des sciences de la gestion (ESG)

François Audet a donné plusieurs entrevues la semaine dernière

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Les entrevues ont eu lieu au 98.5 fm et QUB radio, 21 octobre 2019, par François Audet


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)