Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire des Amériques (ODA) > Démocratie au-delà et malgré des élections : l’imaginaire politique (...)

Démocratie au-delà et malgré des élections : l’imaginaire politique postélectoral au Mexique

N°12-05 Octobre 2012 , 31 octobre 2012

Cet article propose une lecture des élections sous un angle des processus de l’avancement de la démocratie au pays. Premièrement, on montre l’échec du gouvernement de droite au pouvoir sur le plan de la démocratisation. Dans un deuxième temps, on montre que les élections entrainent des enjeux économiques de taille en raison des affaires des corporations, notamment de télévision, qui en profitent pour gagner de l’argent et du pouvoir. On présente ainsi l’utilisation partisane des sondages dans la campagne électorale. Dans une troisième partie, l’article aborde les stratégies des médias pour discréditer les réclamations de l’opposition lors des élections et démoniser la gauche. On critique cet imaginaire politique postélectoral qu’empêche le débat national et on argumente ainsi que l’imaginaire politique doit se transformer afin de relever les défis de la démocratie.


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)