Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) > Comment éviter la falaise fiscale ?

Comment éviter la falaise fiscale ?

Bulletin d’information, vol. 5, no 11, 8 décembre 2012

Contenu

Comment éviter la falaise fiscale ?, p. 2
La course à l’intégration régionale en Asie : quel modèle l’emportera ?, p. 4
États-Unis/Russie : commerce et droits humains liés, p. 6
Études économiques et articles connexes, p. 7

Résumé analytique

Au lendemain de l’élection du président Obama pour un second mandat, la politique commerciale ne semble pas être une priorité. Les États-Unis sont au bord de la « falaise fiscale ». Le gouvernement est dans l’obligation de concocter un nouveau pacte budgétaire dans l’urgence s’il veut éviter que les hausses d’impôt et les compressions budgétaires qui entreront automatiquement en vigueur le 1er janvier 2013 ne plongent le pays dans le chaos et la récession. Sans surprise, les élus démocrates et républicains ne s’entendent pas et le bras de fer budgétaire se joue à nouveau à Washington.

Les États-Unis ne pourront cependant pas ignorer le développement des affaires internationales bien longtemps. Les défis qui attendent l’administration Obama en Asie sont de tailles et ils nous permettront de constater si le pivotement vers l’Asie entamé par le département d’État sous l’impulsion d’Hillary Clinton survivra à son départ anticipé. L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) a annoncé en novembre qu’elle irait de l’avant avec son projet de partenariat économique régional global (ANASE+6) qui regroupera ses principaux partenaires commerciaux au sein d’une communauté régionale où les intérêts de Pékin pèseront lourd dans la balance. Cet accord fera compétition au Partenariat transpacifique, le modèle d’intégration régionale asiatique promu par les États-Unis.

Malgré la lutte partisane qui s’y joue, le Congrès a finalement été de l’avant avec la normalisation des relations commerciales avec la Russie. Les élus ont cependant tenu à lier ouverture au commerce et droits de l’homme, ce qui a grandement irrité Moscou.


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal