Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Culture, mondialisation et sociétés > Canada et Union européenne : enjeux controversés dans le paysage (...)

Canada et Union européenne : enjeux controversés dans le paysage culturel

Volume 8, numéro 7, 9 septembre 2013

Résumé analytique

Dans le présent numéro, il s’agit, entre autres, d’aborder deux enjeux controversés qui dominent le paysage culturel au Canada et au sein de l’Union européenne. D’un côté, la polémique autour de la réglementation du prix de vente au public des livres neufs au Québec divise le monde politique, les experts et les milieux culturels du pays. D’un autre côté, le projet « Communication cinéma » de la Commission européenne suscite plusieurs critiques des autorités publiques et des organisations professionnelles de la culture dans la mesure où la Commission européenne cherche à limiter radicalement le lien entre les aides publiques et le territoire de l’autorité nationale ou locale qui les octroie, une mesure qui risque de vider largement les aides cinématographiques nationales et territoriales de leur substance. Les deux enjeux illustrent que la portée et la nature de l’intervention publique en matière de culture font l’objet de controverses et de conflits politiques qui reposent avant tout sur l’établissement d’un équilibre approprié et légitime entre les objectifs économiques/commerciaux et culturels/identitaires.
Dans un autre ordre d’idées, Charles Vallerand, directeur général de la Coalition canadienne pour la diversité culturelle et Secrétaire général de la Fédération internationale des Coalitions, et Dinu Bumbaru, directeur des politiques à Héritage Montréal, mettent en lumière le rôle considérable de la Chine dans le débat sur les liens entre développement durable et culture et l’importance du soft power pour les autorités chinoises.


Table des matières


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)