Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) > Les crimes d’honneur : de l’indignation à l’action

Chaire de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC)

Les crimes d’honneur : de l’indignation à l’action

Lundi 17 février 2014, Salle D-R200, Pavillon Athanase-David, UQAM, de 19h00 à 21h00 (Entrée libre)

Lundi 17 février 2014 au D-R200 à 19h00.

En 2009, le quadruple meurtre touchant une famille afghane de Montréal ainsi que la médiatisation du procès entourant la condamnation du père, de la mère et du frère de trois des victimes a secoué le Québec. En effet, l’affaire Shafia a constitué un catalyseur dans la prise de conscience collective quant à la réalité largement ignorée jusque-là des crimes d’honneur. Dans un premier temps, nous aborderons les enjeux liés aux crimes d’honneur. Quels sont les éléments qui distinguent les crimes d’honneur de la violence intrafamiliale ? Comment aborder ce sujet sensible qui touche principalement les membres de certaines minorités, sans toutefois alimenter le racisme ? Quelle est la fonction sociale du concept de l’honneur qui sous-tend de nombreuses formes de violences, et dont le meurtre n’est que la pointe de l’iceberg ? Dans un deuxième temps, nous présenterons un survol du modèle britannique visant à contrer ce type de violence.

Conférencière :Yolande Geadah, auteure et chercheure indépendante, membre de l’IREF et auteure principale de l’avis du Conseil du statut de la femme, Les crimes d’honneur : de l’indignation à l’action

Partenaire : Institut d’études internationales de Montréal (IEIM), UQAM

Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal