Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et (...) > Perspectives diachroniques et synchroniques de la dynamique (...)

Perspectives diachroniques et synchroniques de la dynamique institutionnelle de gouvernance de l’exploitation minière au Guatemala

Lundi 24 mars 2014 de 12h30 à 14h, UQAM

Local A-1715, pav. Hubert-Aquin, 400 rue Ste-Catherine Est, UQAM, Métro Berri-UQAM

Étienne ROY-GRÉGOIRE, doctorant, Département de science politique, Université d’Ottawa

La gouvernance du secteur minier mondial donne lieu depuis plusieurs années à un certain foisonnement normatif, caractérisé notamment par la multiplication d’innovations normatives à portée transnationale. Outre le défi posé par l’évaluation de normes individuelles, dont plusieurs sont détachées d’institutions démocratiques nationales qui en garantiraient la légitimité, se pose le défi d’analyser l’interaction qui s’établit entre des normes déployées selon des logiques juridictionnelles distinctes. En se basant sur le cas guatémaltèque, cette présentation propose quelques pistes méthodologiques pour ce faire. Elle propose notamment d’appliquer des méthodes d’analyse du discours à certaines notions clés de la politique canadienne en matière de responsabilité sociale des entreprises et à évaluer leur interaction avec certains discours guatémaltèques portant sur l’activité minière, le développement, la conflictualité, la violence et les peuples autochtones. Elle plaide, au final, pour un élargissement de la perspective historique dans l’analyse de la gouvernance du secteur minier dans ce pays.

Étienne ROY-GRÉGOIRE est membre du CIRDIS. Il poursuit un doctorat à l’École d’études politiques de l’Université d’Ottawa. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université du Québec à Montréal et un baccalauréat en anthropologie de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur les régimes de régulation du secteur minier, en particulier au Canada et en Amérique latine. Il a travaillé plusieurs années dans le domaine des droits humains en Colombie et au Guatemala.

Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal