Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et (...) > L’évolution des stratégies de l’"aide" 40 ans plus tard dans le contexte de la (...)

L’évolution des stratégies de l’"aide" 40 ans plus tard dans le contexte de la mondialisation : qu’entendons-nous par un changement de régime ?

Mercredi 19 mars 2014 de 18h à 21h, UQAM

Local A-3316, pav. Hubert-Aquin, 400 rue Ste-Catherine Est, UQAM, Métro Berri-UQAM

Gabriel GOYETTE, candidat au doctorat, département des sciences politiques, Université de Montréal

Les réalités de l’aide publique au développement ont beaucoup évoluées depuis les 40 dernières années. De la Guerre froide, au Consensus de Washington, à la lutte à la pauvreté et à l’agenda d’efficacité de l’aide, les transformations sont nombreuses et profondes. Pourtant, il n’est pas toujours aisé de distinguer parmi celles-ci les transformations fondamentales des évolutions cosmétiques. Les théories de relations internationales offrent des outils conceptuels et analytiques performants pour trancher ces débats. Nous explorerons cette question en utilisant comme exemple la théorie des régimes internationaux et les transformations contemporaines de l’aide.

Détenteur d’une maîtrise en relations internationales de l’UQAM, Gabriel C. Goyette poursuit actuellement un doctorat à l’Université de Montréal. Il est coordonnateur des activités du Centre d’étude de l’Asie de l’Est et du Pôle de recherche sur l’Inde et l’Asie du Sud au CÉRIUM. Il a également été coordonnateur de l’Axe aide au développement et de l’Observatoire sur la coopération internationale au CIRDIS (le Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société, UQAM) où il poursuivait des recherches sur l’économie-politique du développement et sur les politiques d’aide, notamment canadienne. Il a agit à titre d’expert invité sur le comité de suivi de la Loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officielle du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI, Ottawa), comme administrateur de deux ONG québécoises liées à la coopération internationale et comme consultant en politiques publiques et en stratégie de communication, notamment pour des ONG. Actuellement, ses recherches portent sur l’impact des politiques du gouvernement conservateur sur le secteur de l’aide au Canada, sur l’impact des redevances minières sur l’autonomie programmatique des États dits en développement et sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal