Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) > Présentation de l’ouvrage "Le Brésil : le progrès dans le désordre" (Éditions (...)

Présentation de l’ouvrage "Le Brésil : le progrès dans le désordre" (Éditions Del Busso, 2014)

Mardi 18 mars 2014 à 12h45, UQAM

Par André Joyal, professeur retraité, UQTR, chercheur au Centre de recherche en développement territorial et à l’Institut de recherche en PME, UQTR

Le Brésil a pour devise Progrès et ordre. Ce pays hôte de la Coupe du Monde 2014 et des Jeux olympiques de 2016 fait-il honneur à sa devise ? Comment progresse-t-il et dans quel ordre ? Un urbaniste parisien (Jacques de Courson) et un économiste-ruraliste québécois (André Joyal) abordent ce questionnement sous la forme d’une longue entrevue sur différents thèmes portant, entre autres, sur la population, la langue, la culture, les villes et la campagne. Pour commenter, voire arbitrer leurs propos, les auteurs ont fait appel à une collègue brésilienne (Luciana Oliveira, Unioeste Pa) qui a l’avantage de connaître à la fois la France et le Québec permettant ainsi à l’occasion des rapprochements ou des distinctions avec ces deux entités nationales.

UQAM, Local J-1060
Pavillon Judith-Jasmin
405, rue Sainte-Catherine Est

Participant
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal