Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Modes of Governance and Revenue Flows in African Mining

13 février 2014

Publié chez Palgrave, Macmillan sous la direction de Bonnie CAMPBELL

Increased investment in the mining sector in Africa is often presented as a key strategy to leverage growth and development on the continent. It has been described as a "motor for growth", which will contribute to poverty reduction. Massive investment has taken place, but the results in crucial areas such as sustainable economic and social development have been extremely disappointing. These outcomes are most frequently attributed to dysfunctional internal governance processes, mismanagement and corruption. Much attention has been given in recent years to the issue of "the poor resource governance" in mineral rich countries. In this volume, academics, policy-makers and practitioners from Africa and beyond aim to achieve a better understanding of these issues by proposing a renewal of approaches. Discussing the cases of Ghana, Mali and the Democratic Republic of the Congo they explore new ways of thinking about issues concerning governance and revenue flows.

TABLE DES MATIÈRES

Introduction ; Bonnie Campbell

1. An Overview of Revenue Flows from the Mining Sector : Impacts, Debates and Policy Recommendations ; John Jacobs

2. Regulatory Framework Review and Mining Regime Reform in Mali : Degrees of Rupture and Continuity ; Saël Gagné-Ouellet

3. Constraints to Maximization of Net National Retained Earnings from the Mining Sector : Challenges for National Economic Development and Poverty Reduction in Sub Saharan Africa as illustrated by Ghana ; Thomas M. Akabzaa

4. Artisanal Mining in Ghana : Institutional Arrangements, Resource Flows, and Poverty Alleviation ; Gavin Hilson and Godfried Okoh

5. Tracing Revenue Flows, Governance and the Challenges of Poverty Reduction in the Democratic Republic of Congo`s Artisanal Mining Sector ; Didier de Failly S.J., Zacharie Bulakali Ntakobajira and Lucien Bahimba Shonja

Conclusion ; Bonnie Campbell.

Pour commander cet ouvrage, veuillez svp cliquer ici.

Écrit par

D'autres publications

Audios | Mathieu Boisvert est professeur au Département de sciences des religions et directeur du Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CÉRIAS)

Abécédaire(s) de la souffrance

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS)

Enregistré dans le cadre de l’exposition HUM(AI)N, au Centre Phi du 28 mai au 15 septembre 2019, et diffusé sur (...), 15 août 2019, par Mathieu Boisvert

Éric Mottet est professeur au Département de géographie et codirecteur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

La Chine reste à des lieues de « conquérir le monde »

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE)

L’article est paru dans Le Devoir le 10 août 2019, 10 août 2019, par Éric Mottet


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)