Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la (...) > Grammaire de l’institution

Retour sur le cycle de conférences conjointes de la chaire MCD et de la chaire Unesco de philosophie politique et juridique

Grammaire de l’institution

Jeudi 10 avril à 17h30, UQAM

Y a-t-il une crise aujourd’hui des institutions ou assistons-nous simplement à leur mutation ? Une société a-t-elle besoin d’institution (une structuration de l’activité humaine organisée autour d’un principe transcendant) ou, peut-elle s’autoproduire à partir de sa propre praxis ? La modernité a voulu fonder ses institutions dans l’immanence (la démocratie par exemple), aujourd’hui certains pensent que la modernité s’est réalisée (postmodernité) et qu’une immanence sans transcendance est à l’œuvre. L’individualisation contemporaine est-elle compatible avec l’institution ou, paradoxalement, serait-elle le principe qui en fonde l’existence ?
Ce questionnement sur la grammaire de l’institution moderne sera effectué à la lumière principalement des débats qui ont traversé le Québec au cours des dernières années : la Charte des valeurs, le Printemps érable, le mariage des personnes du même sexe, la mort assistée, la judiciarisation du politique, les transformations de la famille, etc.

INTERVENANTS :

  • Marc Chevrier, science politique, UQAM
  • Yves Couture, science politique, UQAM
  • Francis Dupuis-Déri, science politique, UQAM
  • Martin Meunier, sociologie et anthropologie, Université d’Ottawa
  • Daniel Mockle, vice-doyen à la recherche, faculté de science politique et de droit, UQAM
  • Chiara Piazzesi, sociologie, UQAM

QUAND : Jeudi 10 avril à 17h30

LIEU : Local A-M204, Niveau M, bibliothèque centrale UQAM

Entrée Libre

Organisé par

Participants
D'autres activités

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal