Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Calendier

Accueil > IEIM - PRIVÉ > Activités > Nouvelles et annonces > Rapports des activités et conférences antérieures > Lancement de la revue « Vivre à l’abri de la peur »

Lancement de la revue « Vivre à l’abri de la peur »

10 mars 2003

Activité de lancement de la publication « Vivre à l’abri de la peur » de la Division de la consolidation de la paix et de la sécurité humaine du Ministère de Affaires étrangères et du Commerce International tenue le 10 mars 2003

Résumé

L’activité de lancement initialement prévue du site Web de la Division pour la consolidation de la paix et de la sécurité humaine n’a pu avoir lieu. Nous avons organisé, en collaboration avec la Division pour la consolidation de la paix, une activité de lancement originale de la publication du Ministère des Affaires étrangères « Vivre à l’abri de la peur ».
Cette activité de lancement a été un succès. Nous évaluons à environ 70 personnes le nombre de personnes assises lors de l’événement et une trentaine de personnes qui ont acheté des consommations et qui ont pu écouter les présentations durant la période d’attente en file.
Nous avons remarqué l’intérêt des personnes présentes aux présentations par leur niveau d’écoute. Nous avons observé un plus grand nombre de questions et commentaires une fois les présentations terminées qu’entre chacune d’elles.

Formule de l’activité de lancement

Nous avons proposé une nouvelle formule pour cette activité de lancement. Nous avons préféré un lieu intime et dynamique comme un café étudiant, le Café Aquin. D’une part, les étudiants et professeurs se rendent à ce café étudiant pour acheter des produits. Certains les consomment sur place et d’autres quittent. Nous étions assuré d’atteindre un grand nombre de personnes puisque la capacité du café étudiant est de 90 personnes assises, en plus des gens qui viennent acheter des consommations.
D’autre part, le Café Aquin est déjà reconnu pour son engagement social en ce qu’il vend des produits équitables, il accueille des expositions d’œuvres d’art tous les mois et enfin, il loue régulièrement son local à différents groupes d’étudiants pour leurs rencontres. Les personnes qui le fréquentent sont sensibilisées aux préoccupations sociales présentes entre les murs de l’UQÀM et à l’extérieur également.
Nous avons invité trois panélistes pour de courtes présentations portant sur les femmes et les conflits armés.

Les panélistes

Le mandat de l’Institut est axé sur les étudiants. Il leur offre l’accès à des spécialistes en études internationales et il leur permet d’acquérir de l’expérience dans le but de les préparer à la vie professionnelle. C’est dans cette optique que l’Institut a invité deux étudiantes à participer à cette activité de lancement en tant que panélistes. Le troisième panéliste a été suggéré par la Division pour la consolidation de la paix.
Mme Johanne Paquin, étudiante à la maîtrise en science politique de l’UQÀM a fait une présentation sur « le viol systématique utilisé comme arme de guerre ».
Mme Katia Gagné, étudiante à la maîtrise en science politique de l’UQÀM et chercheure à la Chaire Raoul-Dandurand, a abordé la question des enfants dans sa présentation sur « les enfants et les conflits armés » en insistant sur la situation particulière des fillettes.
M. Guillaume Landry, ambassadeur jeunesse pour l’action contre les mines antipersonnel au Québec a, quant à lui, traité de l’utilisation des mines antipersonnel dans les conflits armés et l’impact de cette utilisation sur les civils, plus spécifiquement sur les femmes. Sa présentation s’intitulait « Les mines antipersonnel en 2003 : les succès et les échecs du traité d’Ottawa ».

Déroulement

Mme Amélie Larin a fait la présentation de l’Institut, de l’activité de lancement liée à la Journée internationale des femmes, de Mme Trina Lasch, du programme de sécurité humaine de la Division pour la consolidation de la paix et de la sécurité humaine et de la publication « Vivre à l’abri de la peur » (notes préparées par Mme Lasch). Elle a ensuite présenté la première panéliste, Mme Paquin.
Après la présentation de Mme Paquin, Mme Lasch a projeté sur un écran une présentation électronique sur la problématique hommes-femmes et les opérations de paix. Nous avons enchaîné avec la présentation de Mme Gagné. Avant de reprendre avec la présentation de M. Landry, nous avons laissé un peu de temps pour permettre aux gens de poser des questions. Puis, après la présentation de M. Landry, Mme Larin a conclu et a invité les gens à venir discuter avec les panélistes. Mme Lasch a lancé une projection sur la section zone jeunesse du programme de la sécurité humaine.
Quelques personnes se sont présentées et ont discuté avec les panélistes. À cette occasion, les deux panélistes/étudiantes ont pu développer des liens avec un professeur d’un établissement d’enseignement collégial. Ce dernier désire les inviter à faire des présentations à ses étudiants.

Écrit par
Rapports des activités et conférences antérieures
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)