Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > IEIM - PRIVÉ > Activités et nouvelles > Nouvelles et annonces > Frédérick Gagnon, boursier Fulbright

Frédérick Gagnon, boursier Fulbright

27 août 2014

Frédérick Gagnon, directeur de l’Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, est l’un des 12 chercheurs/professeurs canadiens qui bénéficieront d’une bourse Fulbright Canada de 30 000 dollars US pour l’année 2014-2015. « J’ai été sélectionné pour occuper deux postes pendant ma sabbatique, explique le professeur. À l’automne, je serai titulaire de la Chaire de recherche sur les relations Québec - États-Unis à l’Institute on Québec Studies de l’Université de New York - Plattsburgh. À l’hiver 2015, je serai chercheur Fulbright au Canadian Studies Program de l’Université de Californie - Berkeley, où je serai également boursier John A. Sproul. »

Le professeur Gagnon travaillera à deux projets de recherche pendant cette année sabbatique. « À l’automne, je suivrai de près les élections américaines de mi-mandat afin d’évaluer leur impact sur la société américaine, mais également sur les relations entre le Québec et les États-Unis, souligne-t-il. Fait intéressant à noter, l’Université de New York à Plattsburgh est située dans la 21e circonscription de New York, où a lieu une course très serrée pour le siège de représentant de cette circonscription à la Chambre des représentants à Washington D.C. La course oppose le démocrate Aaron Woolf à la républicaine Élise Stefanik. Je ferai des entretiens avec les candidats, leurs conseillers et leurs bénévoles pour évaluer les positions des deux candidats sur des enjeux importants pour le Québec – sécurité frontalière, commerce, emploi, tourisme, etc. En novembre, je donnerai une conférence à l’Université de New York, à Plattsburgh, sur les élections américaines de 2014 et leur impact sur les relations Québec - États-Unis. »

Son année sabbatique et ses séjours à Plattsburgh et Berkeley lui permettront de lancer un nouveau projet de recherche sur ce qu’il appelle les "innovateurs et innovatrices électorales aux États-Unis", ces personnes qui ont changé les façons de mener des campagnes électorales dans l’histoire des États-Unis.

Source : Actualités UQAM

Nouvelles et annonces
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal