Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Subsidiarity in the Americas : What Room Is There for Deference in the Inter-American System ?

12 décembre 2014

DUHAIME, Bernard. 2014. "Subsidiarity in the Americas : What Room Is There for Deference in the Inter-American System ?" dans Lukasz Gruszczynski et Wouter Werner (sous la dir.), Deference in International Courts and Tribunals : Standard of Review and Margin of Appreciation, Oxford.

Résumé du chapitre :
Chapter 16 investigates the extent to which the IACHR and IACtHR express deference to States in their implementation of the American Convention of Human Rights. In this context, the chapter identifies different mechanisms that serve this aim, including the fourth instance formula and the margin of appreciation doctrine. The chapter notes that the Inter-American institutions have been rather reluctant to defer to domestic legislative, administrative and judicial institutions when assessing human rights violations cases. According to Duhaime, part of the System’s hesitation to defer seems to come from the limited capacity that national agencies have often shown in effectively protecting human rights in the region. It adds that as the Hemisphere progresses towards democracy and consolidates its institutions and practices towards States governed by the rule of law (with effective judicial authorities), one could expect a greater use of the margin of appreciation doctrine by both the Commission and Court.

Résumé de l’ouvrage collectif :
Rights and obligations of States are determined by rules of international law. Indirectly, however, they may be also controlled by specific legal methodologies used by international courts and tribunals when adjudicating matters involving States’ measures and actions—both standard of review and margin of appreciation are examples of such methodological devices. Courts use them as tools to determine the degree of deference that is granted to States in their implementation of international legal obligations. The applicable standard of review/margin of appreciation is rarely articulated in the pr ... More

Mots clés :
standard of review, margin of appreciation, deference, international courts, international adjudication

Écrit par

D'autres publications

Audios | Mathieu Boisvert est professeur au Département de sciences des religions et directeur du Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CÉRIAS)

Abécédaire(s) de la souffrance

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS)

Enregistré dans le cadre de l’exposition HUM(AI)N, au Centre Phi du 28 mai au 15 septembre 2019, et diffusé sur (...), 15 août 2019, par Mathieu Boisvert

Éric Mottet est professeur au Département de géographie et codirecteur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

La Chine reste à des lieues de « conquérir le monde »

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE)

L’article est paru dans Le Devoir le 10 août 2019, 10 août 2019, par Éric Mottet


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)