Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Transnational

Transnational

Dictionnaire encyclopédique de l’État, 13 janvier 2015

Esquisser une étude du fait étatique en conjurant autant qu’il est possible le nationalisme méthodologique ou ontologique auquel se prête singulièrement la connaissance de l’État, telle est l’intention qui a réuni les auteurs du Dictionnaire encyclopédique de l’État.

De nombreuses contributions portent ainsi sur des concepts communs à tous les savoirs d’État (Administration, Armée, Démocratie, Gouvernement, Guerre, Impôt, Intérêt général, Justice, Laïcité de l’État, Loi, Parlement, Police, République, Service public, Violence…). D’autres s’approprient des concepts propres à certains savoirs d’État (Constitution, Dette de l’État, Douane, Droit administratif, Droit international pénal, Droit pénal international, Emprunt d’État, État de droit, Juridictions internationales, Jus cogens, Monnaie, Psychiatrie,

Souveraineté externe, Traité international, Vatican…). Certaines, enfin, s’attachent à des propositions analytiques (Consensus des pouvoirs, État développementiste, État racial, Extrémisme, Féminisme, Genre, Hygiénisme, Nationalisme méthodologique, Nationalisme sexuel, Proportionnalité, Savoirs d’État, Sociologie de l’État,

Statocentrisme, Théorie marxiste de l’État, Transnational…). À travers ces photographies de données, de savoirs et de questionnements, le Dictionnaire encyclopédique de l’État introduit à des débats anciens ou contemporains sur le statut de l’État dans l’histoire des formes de la domination politique, sur la « fabrique » ou l’« internationalisation » de l’État, sur les langages de rationalité de l’État, sur les fonctions juridiques et sociales de l’État, sur l’emprise contemporaine du droit, sur l’organisation politique et juridique de la « société internationale ».

Pour en commander ou en savoir plus.

Mots-clés


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal