Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

L’aide canadienne à Haïti comme reflet de l’alignement du Canada sur les pratiques d’aide internationale

4 mars 2015

Résumé

L’aide canadienne à Haïti s’aligne sur des pratiques d’aide internationale fortement marquées par l’ère de mondialisation et de croissance économique. C’est dans ce souci d’assurer la continuité de l’expansion de l’économie mondiale que les programmes d’aide internationaux sont conçus actuellement par les hautes instances multilatérales. Les politiques de gouvernance largement ancrées dans l’aide publique au développement revêtent une importance considérable en ce sens qu’elles garantissent la poursuite des programmes de libéralisation et de privatisation. Elles promeuvent également des réformes des institutions étatiques dans les pays en développement. En tant que membre actif des institutions financières internationales, le Canada adhère aux programmes des réformes politico-institutionnelles imposées aux pays récipiendaires d’aide publique au développement. Son alignement sur les stratégies de réduction de la pauvreté et sur les principes de la Déclaration de Paris en est le reflet. Le renforcement des institutions étatiques et la promotion de la croissance économique sont devenus des objectifs de politique étrangère déterminants dans son engagement envers Haïti. Depuis les années 1990, le Canada apporte un soutien considérable à une série de réformes en Haïti allant dans le sens de la construction d’un État « efficace ». Ainsi, contribue-t-il de façon spécifique aux réformes politico-institutionnelles du système judiciaire, de la police et de la gestion publique. Ce sont autant d’efforts qui convergent vers un confinement du rôle de l’État à des aspects très précis comme l’établissement d’un environnement favorable au capital privé.

Écrit par

D'autres publications

Ouvrages collectifs | Bernard Duhaime est professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM, cofondateur de la CIDDHU et membre du CIRDIS

Doctrine, Practice, and Advocacy in the Inter-American Human Rights System

Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU)

18 septembre 2019, par Bernard Duhaime

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Avec les contributions de Michèle Rioux et Destiny Tchéhouali, 18 septembre 2019, par Michèle Rioux, Destiny Tchéhouali


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)