Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) > Les Nations Unies : 70 ans de gouvernance mondiale

Appel à communications

Les Nations Unies : 70 ans de gouvernance mondiale

Date limite : vendredi 21 août 2015

Colloque co-organisé par l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM-UQAM)
et l’Association canadienne pour les Nations Unies-Grand Montréal
(ACNU-Mtl)

Les Nations Unies : 70 ans de gouvernance mondiale

Co-organisé par l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM-UQAM), en
collaboration avec plusieurs de ses chaires et centres de recherche affiliés, d’une part,
l’Association canadienne pour les Nations Unies-Grand Montréal (ACNU-Mtl), de l’autre, ce colloque vise à souligner le 70ième anniversaire de l’Organisation des Nations Unies.

L’Organisation des Nations Unies est issue de la Conférence de San Francisco d’avril 1945 et elle est née dans la foulée de la signature de la Charte des Nations Unies, le 26 juin 1945. Il avait toutefois été prévu que la Charte entrerait en vigueur une fois que les gouvernements de la Chine, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Union soviétique et des États-Unis, ainsi que de la majorité des autres États signataires, l’auraient ratifiée, avec le résultat que l’Organisation des Nations Unies est devenue réalité le 24 octobre 1945.

L’ONU représente sans conteste une des plus réalisations les plus originales et les plus ambitieuses de l’Histoire. En un sens et dans la longue durée, 70 ans c’est trop court pour évaluer un système d’une telle ampleur et d’une telle complexité. Mais dans un autre sens, 70 ans, c’est déjà trop long pour tous ceux et celles qui avaient mis leurs espoirs dans la création d’une organisation mondiale qui devait maintenir la paix et favoriser le progrès social.

On peut distinguer deux grandes phases dans l’évolution du système de l’ONU :
pendant et après la Guerre froide. C’est cette seconde phase, la phase qui court depuis 1989-90 jusqu’à aujourd’hui qui nous intéresse tout particulièrement pour les fins du colloque. La question qui nous préoccupe et autour de laquelle les trois thèmes ont été articulés est celle de savoir en quoi et comment le système de l’ONU a pu – ou n’a pas pu - s’adapter au contexte issu de l’après Guerre froide, et pourquoi ?

Le colloque offrira ainsi l’occasion de faire le point sur le rôle que joue ou que devrait
jouer l’ONU autour des trois grands thèmes suivants :

  1. La gouvernance sécuritaire et la paix mondiale. Le Conseil de sécurité est au
    coeur de la mission de l’ONU. La plupart des observateurs et des analystes
    admettent depuis un bon moment déjà que le Conseil doit être réformé. Pourquoi ne l’est-il toujours pas ? Quelles sont les conséquences de ce blocage ? Peut-on y pallier et comment ?
  2. L’aide au développement et les objectifs du millénaire pour le développement et l’après-2015. On reproche à l’ONU d’être une organisation accaparée et contrôlée par les pays du Nord qui, malgré d’innombrables initiatives, n’est pas parvenue à remédier à la fracture qui sépare encore et toujours le Nord du Sud. Parmi ces initiatives, lesquelles se sont
    avérées les plus porteuses, lesquelles furent les plus dommageables ? Quelles
    réformes faudrait-il envisager ? L’ECOSOC a-t-il failli à sa mission ? Doit-il être
    réformé et à quelles conditions ?
  3. La gouvernance environnementale et les changements climatiques. À quatre
    semaines à peine de la Conférence de Paris sur les changements climatiques -
    qui aura lieu du 30 novembre au 15 décembre prochain – quel bilan peut-on tirer
    du rôle de l’ONU en la matière ? Quel rôle devrait être imparti à l’ONU au terme
    de cette Conférence ?

QUAND : Mercredi 21 et jeudi 22 octobre 2015

LIEU : Maison du développement durable, 50 Sainte-Catherine Ouest, Montréal

Les propositions de communications peuvent être rédigées en français ou en anglais et doivent comprendre un titre et une description d’au plus 300 mots. Prière d’indiquer le nom du ou des auteurs, ainsi que le(s) statut(s) et le(s) affiliation(s) institutionnelle(s).

Un court CV devra accompagner les propositions. Les propositions de communications doivent être envoyées au plus tard le vendredi 21 août 2015, à l’adresse suivante : ieim@uqam.ca.
Veuillez faire parvenir vos questions ou toute demande de renseignements additionnels
à la même adresse courriel.

Kim Fontaine-Skronski
Directrice adjointe
IEIM - UQAM

Organisé par

D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal