Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) > Le bilan de la politique commer-ciale d’Obama en jeu

Le bilan de la politique commer-ciale d’Obama en jeu

Volume 8, numéro 6, 5 juin 2015

Résumé analytique

Il reste quelques semaines au Président Obama pour réussir à faire adopter le projet de loi lui octroyant la Trade Promotion Authority (TPA), qui représente la clé permettant d’en venir à une entente dans les prochains mois sur le Partenariat transpacifique (TPP) et, plus tard, le Partena-riat transatlantique (TTIP). Il est encore possible que ces deux accords soient signés sous son mandat, et c’est pour-quoi une certaine frénésie s’est emparée de la colline du Capitole alors que les compromis et ententes parallèles se multiplient afin de réussir à réunir le nombre de voix né-cessaire à l’adoption de ce projet de loi. Le Sénat a donné son accord le 22 mai dernier ; il reste maintenant à obte-nir l’assentiment de la Chambre pour que ce débat qui dure depuis dix-huit mois trouve enfin sa conclusion. Ce débat s’inscrit dans l’évolution de l’opinion publique améri-caine, aujourd’hui plus favorable au commerce internatio-nal, particulièrement du côté des partisans démocrates.

Les négociations du TPP sous le soleil de Guam ressem-blaient au train qui attend le signal du chef de gare. Bien que plusieurs questions restent en suspens, il semble que les négociateurs soient allés le plus loin possible dans les échanges et que l’étape finale des derniers compromis nécessite l’adoption du TPA.

Finalement, les opposants au TPA ont vu l’un de leurs argu-ments attaqué par le Fonds monétaire international (FMI), alors que l’organisation affirme maintenant qu’elle estime que le renminbi chinois n’est plus sous-évalué.


Contenu

Trade Promotion Authority : le Sénat adopte le projet de loi, la Chambre hésite encore, p 2
Les négociateurs du TPP en attente sous le soleil de Guam, p 5
Le renminbi chinois ne serait plus sous-évalué, p 7
Études économiques et articles connexes ce mois-ci, p 8


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal