Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > La Fabrique culturelle de Télé-Québec citée en exemple à l’UNESCO

La Fabrique culturelle de Télé-Québec citée en exemple à l’UNESCO

8 juillet 2015


Source : http://presse.telequebec.tv/?ac=02&id=944
La Fabrique culturelle de Télé-Québec citée en exemple à l’UNESCO
8 juillet 2015

La Fabrique culturelle de Télé-Québec a été citée comme un exemple de bonne pratique dans une étude commandée par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international et le ministère de la Culture et de la Communication de la France. Cette étude a été envoyée aux diplomates et représentants étatiques en préparation de la Conférence des Parties des États signataires de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, qui s’est tenue au siège de l’UNESCO en juin dernier. À l’issue de cette grande rencontre, les participants ont adopté une résolution qui devrait mener à des directives sur l’application de la Convention à l’ère du numérique, reprenant plusieurs recommandations du rapport.

L’urgence d’agir pour protéger la diversité culturelle
L’étude, réalisée par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et intitulée Pour une culture en réseaux diversifiée : Appliquer la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (CDEC) à l’ère du numérique, dresse un portrait des enjeux, défis et perspectives du numérique pour la diversité des expressions culturelles.

Dirigée par Michèle Rioux, professeure au Département de science politique, l’étude mentionne « qu’il faut agir pour […] réduire la fracture numérique culturelle, soutenir la création et les créateurs qui doivent s’adapter à de nouvelles réalités, favoriser le rayonnement des expressions culturelles locales et leur capacité à traverser les frontières en vue de créer un certain équilibre communicationnel ».

Une plateforme Web en réponse aux bouleversements médiatiques actuels
En réponse aux grandes plateformes de services numériques qui ont tendance à contribuer à l’uniformisation culturelle, le rapport souligne l’émergence de « plateformes alternatives visant à promouvoir et à diffuser des contenus culturels locaux ou nationaux sur Internet ». Les chercheurs ont trié sur le volet les différentes offres existantes sur le plan international afin de faire ressortir des projets qui utilisent des approches novatrices et contribuent à la promotion de la diversité des expressions culturelles auprès d’un public large et diversifié, tout en mobilisant plusieurs partenaires du milieu.

La Fabrique culturelle fait partie des projets sélectionnés par l’équipe de Michèle Rioux, qui déclare que : « dans le secteur télévisuel, on note l’émergence des plateformes en vue de la diversification et de la promotion des contenus locaux. Un excellent exemple est la chaîne de télévision canadienne Télé-Québec, qui propose une plateforme vidéo en ligne, La Fabrique culturelle […], qui vise à promouvoir la culture québécoise par la proposition d’une formule hybride entre magazine web, chaîne de diffusion vidéo et réseau social spécialisé en culture ».

Dans ce même rapport, le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) fait également état de ses actions pour assurer le rayonnement de la culture québécoise avec des contenus artistiques québécois conçus spécifiquement pour une diffusion sur les plateformes numériques. Il cite son partenariat avec La Fabrique culturelle comme « un exemple de partenariat innovateur et motivant à l’ère du numérique ».

Une reconnaissance internationale pour La Fabrique culturelle
Lorsqu’elle a lancé cette plateforme Web panquébécoise il y a un peu plus d’un an, Télé-Québec souhaitait répondre au besoin criant des organisations culturelles qui cherchaient à se tailler une place de choix dans la sphère virtuelle. Elle a fait le pari de s’inscrire au cœur de la solution en créant un carrefour culturel québécois sans précédent sur le Web. Ayant trouvé écho jusqu’au siège de l’UNESCO, ce projet audacieux démontre que Télé-Québec, bien ancrée dans sa mission, est précurseure dans le domaine.

Michèle Fortin, présidente-directrice générale de Télé-Québec, se dit ravie de ce rayonnement qui va au-delà de ses espérances : « En lançant notre plateforme, je disais que si je réussissais à aller au bout de cette initiative des plus emballantes, je permettrais à Télé-Québec de s’implanter dans les régions de façon significative et plus durable. Et voilà que ce projet un peu fou est devenu une référence dans le milieu culturel et médiatique, démontrant qu’il faut se donner le droit de se réinventer pour poser les jalons de la télé du futur ! »

Cliquez ici pour télécharger l’étude du CEIM. 

***

À propos de La Fabrique culturelle
La Fabrique culturelle est une production de Télé-Québec. Elle est la seule plateforme Web culturelle multidisciplinaire entièrement consacrée à la diffusion vidéo de la culture vivante au Québec, toutes disciplines et régions confondues. Cet extraordinaire outil de rayonnement du talent québécois est alimenté par les dix bureaux régionaux de Télé-Québec ainsi que par une centaine de partenaires du milieu culturel et des milliers de membres de la communauté. À ce jour, La Fabrique culturelle a diffusé près de 4 000 capsules vidéo, elle compte plus de 2 millions de pages vues et elle a reçu plus de un million de visites d’internautes provenant de partout au Québec. La Fabrique culturelle est sur Facebook, Twitter, Instagram, Google+ et YouTube.
www.lafabriqueculturelle.tv
–30–

Renseignements :
Geneviève Vouligny-Schnée
Relations publiques et de presse
Télé-Québec
514 521-2424, poste 2513
gvouligny@telequebec.tv
www.telequebec.tv


Produit par
Suivant

Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal